18 novembre 2008

Le privé versus le public

Le débat sur l'existence d'un réseau d'enseignement privé risque de refaire surface avec ceci. En effet, Québec Solidaire annonce que son parti veut ôter les subventions au réseau privé pour les remettre au réseau public. (Le tout ne fait l'objet que d'une ligne sur le site du parti)

Vous pourriez effectivement douter de mon objectivité étant donné que j'enseigne au privé. Le réseau privé peut, malgré tout, être avantageux pour les finances des écoles publiques. En tant que citoyens du Québec, les parents du réseau privé paient des impôts qui servent à subventionner le réseau publique et ils paient aussi des taxes scolaires qui servent à entretenir les écoles et le réseau publique.

Si l'on élimine les subventions au réseau privé, la majorité des parents qui y envoient leurs enfants ne pourront plus se permettre de payer le montant total. Ceci va augmenter le nombre d'élèves dans les écoles publiques, qui vont donc avoir besoin de plus d'argent pour arriver à leurs fins.

La solution serait donc d'avoir des écoles privées ou il n'y a pas de sélections d'élèves.

Aucun commentaire: