26 avril 2006

Parler, oui mais comment?

Depuis le début de l'année, mon plus gros problème en classe survient quand je dis à mes élèves que j'aimerais qu'elles ne s'expriment uniquement qu'en anglais. Évidemment, à chaque fois, les filles me répondent « monsieur on a peur de faire rire de nous. » ou encore « on sait pas comment ». Après avoir vu ceci, j'ai décidé de le remettre à mes élèves en prenant le temps de leur expliquer à quoi cela servait, et aussi comment elles pouvaient l'utiliser. Certaines ont vu qu'il pouvait y avoir une certaine utilité à cette feuille, mais d'autres m'ont demandé « c'est quoi le rapport avec le fait de parler anglais?»

Je ne leur ai remis qu'en début de semaine, mais je peux voir que certaines ont déjà commencé à l'utiliser, ou du moins essayer de l'utiliser, en l'ayant sur le coin du bureau lors des cours, mais d'autres l'ont déjà perdu. J'ai beau leur dire que la meilleure façon de faire est de pratiquer en parlant durant les cours d'anglais, il y en a toujours qui refusent de le faire et qui s'attendent à être parfaitement bilingue sur papier, sans jamais avoir dit le moindre petit mot dans la langue de Shakespeare.

En fin de compte, on ne peut pas vouloir apprendre plus que nos élèves, mais je suis quand même déterminé à faire en sorte qu'elles ne voient pas que l'apprentissage de l'anglais est quelque chose de difficile, ni quelque chose de «plate» «endormant» ou encore «redondant», même s'il est parfois nécessaire de revenir sur les mêmes apprentissages, de façon à s'assurer que l'ensemble de la classe comprend.

Aucun commentaire: